Hephaistos

Hephaistos est le dieu grec du feu, des volcans et des forges ; il est l’équivalent du dieu latin Vulcain. Il est parfois également nommé Mulciber. Ses attributs sont le marteau et l’enclume.
Il fut conçu par Héra seule, celle-ci étant jalouse du fait que son époux, Zeus, avait donné le jour à Athéna, sortie de sa cuisse sans intervention d’aucune femme.

Mais à sa naissance, il est si laid et difforme qu’elle le pousse, dégoutée, du haut de l’Olympe pour se débarrasser de lui. Or, il tombe sans dommage dans les flots où les déesses de la Mer Téthys et Eurynome le recueillent et s’occupent de son éducation. Il est ainsi élevé dans une grotte de l’île de Lemnos, dans laquelle il installera sa première forge, avant de retourner, neuf ans plus tard, sur l’Olympe. La légende raconte qu’il s’est vengé de se mère en lui envoyant un trône piégé, tout en or, qui emprisonna Héra par un mécanisme invisible sitôt qu’elle s’y fût assise.
Hephaistos tranche avec les autres dieux : claudiquant et laid, il est d’ailleurs la cible de nombreuses moqueries de leur part. Son caractère en fait également un dieu différent, car, s’il n’est pas dénué de passions, il fait cependant montre de plus de bienveillance et de moins de colère que ses acolytes. Les légendes sont divisées sur ses amours. D’après l’Iliade en effet, il est marié à l’une des Grâces, tandis que la tradition populaire lui attribue un mariage avec Aphrodite, déesse de la beauté.
Inventeur de génie, il découvrit l’art de travailler les métaux. Artisan hors pair, Hephaistos témoigne d’une habileté inégalée dans son art, souvent aidé des Cyclopes. Il est ainsi à l’origine de la création de nombreux objets : le bouclier d’Achille, la ceinture d’Aphrodite, le char, la barque ronde et le lit du Soleil, le palais des dieux, le trident de Poséidon, Pandore, qui fut la première femme, les flèches d’Artémis et d’Apollon ainsi que celles d’Eros, le trône de Zeus et d’Héra, le collier d’Harmonie, le casque magique d’Hadès, la foudre et le sceptre de Zeus ou encore les chaînes qui lieront Prométhée au mont Caucase.

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *